Coups de cœur médiathèque 2016

Chers amis de Grain de Sel, on se retrouve comme promis pour découvrir ensemble mes nouveaux coups de coeur.

Une fois n’est pas coutume, deux livres adultes qui se définissent par leur douceur tout en abordant la grande Histoire :

Afficher l'image d'origineOtages intimes, de Jeanne Benameur. – Paris : A. Michel ; Arles : Actes Sud, DL 2015.

Photographe de guerre, Étienne a toujours su aller au plus près du danger pour porter témoignage. En reportage dans une ville à feu et à sang, il est pris en otage. Quand enfin il est libéré, l’ampleur de ce qu’il lui reste à ré-apprivoiser le jette dans un nouveau vertige, une autre forme de péril. De retour au village de l’enfance, auprès de sa mère, il tente de reconstituer le cocon originel, un centre duquel il pourrait reprendre langue avec le monde. Au contact d’une nature sauvage, familière mais sans complaisance, il peut enfin se laisser retraverser par les images du chaos. Dans ce progressif apaisement, se reforme le trio de toujours. Il y a Enzo, le fils de l’Italien, l’ami taiseux qui travaille le bois et joue du violoncelle. Et Jofranka, l’ex petite fille abandonnée, avocate à La Haye, qui aide les femmes victimes de guerres à trouver le courage de témoigner. Ces trois-là se retrouvent autour des gestes suspendus du passé, dans l’urgence de la question cruciale : Quelle est la part d’otage en chacun de nous ? De la fureur au silence, Jeanne Benameur habite la solitude de l’otage après la libération. Otages intimes trace les chemins de la liberté vraie, celle qu’on ne trouve qu’en atteignant l’intime de soi.

 

Afficher l'image d'origineAbraham et fils, de Martin Winckler. – Paris : P.O.L, DL 2016.  – 1 vol. (576 p.)

Un jour du printemps 1963, une Dauphine jaune se gare devant le monument aux morts, sur la grand-place de Tilliers, petite ville de la Beauce. Elle transporte Abraham Farkas, médecin rapatrié âgé proche de la cinquantaine et son fils Franz, âgé de neuf ans et demi. Abraham n’a qu’une seule préoccupation : son fils. Franz, lui, en a deux : son père et les livres. Leur vie a été brisée un an plus tôt par un « accident » qui a laissé Franz amnésique et dont Abraham ne parle jamais à son fils. Ils s’installent rue des Crocus, dans la grande maison où Abraham va se remettre à travailler. Ils vont devoir apprendre a vivre avec le reste du monde et à lui faire face, ensemble et séparément. Pour Abraham, qui n’est pas aussi monolithique que son fils le pense, la situation est simple : soigner est son métier, et il va l’exercer à Tilliers comme il le faisait à Alger. Quant à Franz, il n’est pas aussi fragile que son père le croit. Comment voit-on le monde quand on n’a que son père comme repère ? Comment comprend-on les sous-entendus des uns, les agressions des autres ? Comment fait-on la différence entre le bien et le mal ? Et comment grandit-on quand on a oublié qui on est, et quand la seule personne qui le sait reste muette ? À défaut de pouvoir explorer les recoins de sa mémoire, Franz se met à explorer la grande maison et la petite ville qui constituent désormais leur univers. Il y débusque des mystères et des silences, un terrain d’exercice idéal pour son imagination qui, sous l’influence de ses lectures se débride. À travers deux récits entrecroisés – les souvenirs de Franz et ceux d’un mystérieux narrateur omniscient -, ce roman décrit une relation filiale singulière. C’est aussi une réexploration de la France au début des années soixante à travers les yeux et les oreilles d’un garçon de dix ans qui découvre tout en même temps la cruauté de la vie, les pièges de la mémoire, les secrets enfouis par l’histoire avec sa grande hache, les surprises de l’amour et les forces qui animent notre imaginaire.

.

Afficher l'image d'origineRouge comme le ciel = Rosso come il cielo / Cristiano Bortone, réal. ; Luca Capriotti [DVD Fiction]
Francesca Maturanza, Simone Gulli, act.. – Oriza Produzioni, 2005.  – 1 DVD (1 h 30 mn).  Meilleure Film de Fiction Festival International du Film de Sao Polo, Prix du public Festival du Film pour la Jeunesse de Flandres, Grand Prix Festival du Film pour la Jeunesse de Montréal.

Mirco a perdu la vue à l’âge de dix ans et poursuit sa scolarité dans un institut spécialisé. Passionné de cinéma, il enregistre des sons sur un magnétophone, coupe les bandes, les colle et les réécoute. L’institut réprouve ce passe-temps et tente de l’en dissuader, mais Mirco veut poursuivre sa passion. Une fable sensible et mélodramatique à voir en famille.

 

Afficher l'image d'originePeaky Blinders – saisons  1 & 2   [DVD Fiction]

En 1919, à Birmingham, soldats, révolutionnaires politiques et criminels combattent pour se faire une place dans le paysage industriel de l’après-guerre. Le Parlement s’attend à une violente révolte, et Winston Churchill mobilise des forces spéciales pour contenir les menaces. La famille Shelby compte parmi les membres les plus redoutables. Surnommés les « Peaky Blinders » par rapport à leur utilisation de lames de rasoir cachées dans leurs casquettes, ils tirent principalement leur argent de paris et de vol. Tommy Shelby, le plus dangereux de tous, va devoir faire face à l’arrivée de Campbell, un impitoyable chef de la police qui a pour mission de nettoyer la ville.

Cette série à la bande son détonante (Nick Cave entre autre) est redoutable : une reconstitution détaillée et sublime de l’Angleterre des années 1920, où les histoires et destins croisés entremêlent ambition, corruption, violence et désir. A découvrir.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=u2L3J4SmSB0

 

Afficher l'image d'originePraetorius, Pablo Heras-Casado  [CD Musique Classique : 3 PRA 40]

Le chef d’orchestre espagnol réunit des pièces rares de trois compositeurs de l’Allemagne luthérienne, miracles de spiritualité et de sensualité. […] Profitant de la plasticité du Chœur et Ensemble Balthasar-Neumann, rodé à la musique ancienne comme au répertoire lyrique du XIXe siècle, le chef d’orchestre espagnol Pablo Heras-Casado réunit ici des pièces rares des trois compositeurs. Avec une sorte de jubilation tendre, et le soutien discret de l’ensemble instrumental, la polyphonie chorale porte à l’incandescence la sensualité du texte biblique.

Des voix magnifiques, un excellent accompagnement musical, le tout parfaitement mis en valeur par la résonance du lieu et la qualité de l’enregistrement. Cette musique  reste pure et émouvante même au profane.

http://www.deutschegrammophon.com/fr/cat/4794522

Afficher l'image d'origineTerria, de Devin Townsend [CD Musiques actuelles 2 TOW 50]

Cinquième album solo du guitariste/chanteur canadien Devin Townsend. Aussi connu pour avoir mené le groupe extrême Strapping Young Lad par le passé, et actuellement le Devin Townsend Project, ce disque est probablement son œuvre la plus personnelle – la plus profonde et puissante. Toujours aussi hors-norme, alternant puissance et délicatesse, une production soignée et des compositions aux multiples couches sonores, tout en gardant l’aspect émotionnel du chant et des textes. Un voyage grandiose, mélodique et atmosphérique, de l’ambient au métal, en passant par le rock progressif. Parmi ces pépites, « Canada » et « Nobody’s here » à recommander chaudement !

https://soundcloud.com/officialinsideoutmusic/devin-townsend-deep-peace

 

 

Amicalement,

Mima.