D’un Livre à l’Autre – coups de cœurs d’octobre 2019

D’un Livre à l’Autre – Ouvrages sélectionnés lors de notre lecture-Partage du 19 Octobre 2019

Thème : La Rentrée Littéraire

  • Marie Darrieussecq : La Mer à l’Envers / Hélène
  • Cécile Coulon : Une Bête au Paradis / Sylvette
  • Jean Baptiste Andréa : Cent Millions d’Années et Un Jour / Jeanine
  • Jean Paul Dubois : Tous les Hommes n’habitent pas le Monde de la même Façon / Martine
  • Lionel Duroy : Nous étions Nés pour être Heureux / Nelly
  • Mazarine Pingeot : Se Taire / Joëlle
  • Sylvain Prudhomme : Par les Routes / Laurence
  • Amélie Nothomb : Soif / Sylvie

La plupart de ces ouvrages se trouvent à la médiathèque de Séné

Cent millions d'années et un jour, de Jean-Baptiste Andrea

L’Auteur a une façon de composer des phrases, de jouer avec les mots qui vous touchent, un humour léger, omniprésent que l’on ressent dès les premières lignes et page après page… une phrase qui m’a amusé : « depuis que « Bang », rien est devenu quelque chose. »

Il décrit avec allégresse, légèreté, la vie de l’enfant de 6 ans, qui découvre en tapant sur un petit rocher (suite à une grosse colère) son premier fossile un trilobite dans ses montagnes pyrénéennes. A ce moment-là il décide qu’il sera paléontologue.  Des années plus tard, on découvre le paléontologue qu’il est devenu. Vers la fin de sa carrière, les dires d’une fillette de l’immeuble où il loge vont l’entraîner sur la piste d’un squelette de « dragon », (pensons plutôt dinosaure) dont la mise à jour pourrait réaliser ses vœux les plus chers. Il invite son ancien assistant et ami Umberto et Peter, un jeune scientifique à le rejoindre avec un vieux guide de montagne. Ils vont crapahuter dans ces Alpes époustouflantes de beauté sauvage.

Une jolie phrase encore que j’ai retenue « Un glacier, de près. C’est un spectacle qu’il faut avoir vu une fois dans sa vie : la Terre bâille une langue énorme, crevassée, se lèche avec curiosité et attrape au passage, si elle y parvient, les alpinistes qui osent s’y risquer. Plus d’une histoire s’est effondrée là, dans un grand craquement bleu, dans le silence dur de cette mer sans poisson ».

Puis viendront les désillusions. Aucune trace de ce foutu dinosaure. Les hommes perdent patience, qui sait même foi dans leur quête. Le glacier a dérivé, les colères grondent, les amitiés s’égarent. Jusqu’à la découverte de la grotte, mais est-ce la bonne ?

Histoire passionnante d’un homme également hanté par son enfance avec un père brutal une mère disparue trop tôt au passé toujours présent. Un récit d’aventures, le roman d’une vie.

Pour le fun, je terminerai par trois autres jolies phrases : « Qui dit que les montagnes n’ont pas de sentiments, elles qui rougissent au lever du soleil ? »
En parlant d’Umberto : « Il m’a fait son sourire de piano un peu tordu et désaccordé, et son ivoire m’a touché droit au cœur. »
Et pour finir : « C’est l’heure grave de ne plus croire en rien, ou de croire en tout. »

Jeanine